Jackfolie...

 

Hommage à Boussole...

Quand je regarde Boussole, je me sens envahie par un tel tourbillon d’émotions… Bon… ça y est! On me l’avait pourtant bien dit; je ne pourrai pas dire qu’on ne m’avait pas avertie. J’ai attrapé la «Jackfolie»; je suis rendue gaga… voilà que je deviens complètement folle devant ma petite Boussole!
J’exige assez de ma petite, je trouve qu’elle mérite bien que je prenne quelques minutes de mon temps afin de «lui rendre hommage». C’est vrai que nous en demandons beaucoup à nos toutous vous ne trouvez pas? À peine sont-ils entrés dans nos maisons que nous voudrions déjà qu’ils soient propres… Nous voudrions qu’ils comprennent notre langage alors que nous… êtres «supérieurs et intelligents» ne comprenons pas la plupart de leurs «codes du langage canin» qui sont pourtant bien plus simples que notre langage quand nous sommes un tantinet observateurs. Nous voudrions qu’ils soient toujours collés à nous quand nous sommes en manque d’affection mais qu’ils prennent leur distance quand nous n’avons pas de temps à leur accorder. Nous les rendons dépendants de nous au maximum puis… nous voudrions qu’ils ne manifestent aucun signe d’anxiété quand nous les laissons seuls dans cette grande «niche» familiale. Nous voudrions qu’ils obéissent à chacune des règles de la maison sans devoir investir le moindre effort afin de leur enseigner ces règles… Nous voudrions qu’ils soient de parfaits petits toutous alors que nous sommes incapables d’être nous-mêmes des «maîtres parfaits»… Pathétique quand même non?
En ce calme matin de novembre, alors qu’une pluie froide m’a empêchée de donner à Boussole sa promenade matinale… je me suis sentie envahie d’une immense tristesse. En marchant vers le travail, je me suis demandé… mais qu’est-ce qui m’arrive? Pourquoi suis-je si triste? Et tout à coup, je me suis aperçu que Boussole y était pour quelque chose. Oui… Boussole me rapproche de mes émotions, elle fait de moi une meilleure personne car elle me ramène à l’essentiel. J’ai compris que ma tristesse était simplement due au fait que je n’avais pas été en mesure d’offrir à Boussole le simple plaisir d’une promenade avec moi.
Soyez rassurés, Boussole ne fait pas naître en moi que des moments de tristesse… Elle me rend tellement heureuse que je me demande comment un si petit «bout de chien» peut apporter un si grand bonheur. Ceux qui possèdent un Jack seront sûrement d’accord avec moi… ces chiens ont un sens inné incroyable pour nous faire rire et nous faire oublier nos petits tracas quotidiens. Tous aussi cabotins les uns que les autres… nous avons l’impression que ces chiens ont le «sens de l’humour». Avec Boussole, quand je veux qu’elle fasse du travail sérieux et qu’elle «cabotine»… je ne dois absolument pas rire. Il suffit que j’éclate de rire pour qu’elle se mette à faire le clown… il est alors difficile de reprendre notre sérieux… car la Boussole est «déboussolée» et elle «perd le Nord»… Mais en même temps, dans ces moments de douces folies, notre complicité devient tellement intense que nous pourrions presque croire que les «clowneries» de mademoiselle Boussole font partie des commandements! Une vraie comédienne ma petite… tiens… je devrais peut-être l’inscrire dans une agence de casting!
J’adore Boussole… cette petite puce m’habite… Elle habite mes pensées… elle habite mon cœur… elle habite ma maison… elle habite ma vie… bref, je n’ose même pas imaginer le vide qu’elle va laisser quand elle partira. C’est incroyable… être si petite et prendre tant de place dans la vie de quelqu’un…
Propriétaires de Jacks… je sais que je peux vous confier tout ceci… je sais que vous comprendrez tout ce qui se cache derrière les mots. Ceux qui n’ont pas de chiens vont sans doute me croire cinglée! Et bien… vous avez sûrement raison… je dois être cinglée puisque j’ai même écrit un poème à mon chien… Le voici ce poème (et notez que chaque lettre du début de chaque phrase compose le mot «Boussole»…
Boussole, tu es ma plus belle folie
Ouragan… tempête… boule d’énergie
Une petite peste remplie d’amour
Séduisant les gens avec ses tours
Soleil de mes jours gris
Obsession devenue vie
Longtemps je t’ai attendue
Et maintenant… ne me quitte plus…
Voilà… ma réputation est faite… Je suis folle de ma petite Boussole mais cela n’affecte en rien la relation que j’ai avec elle…Car quoi de mieux qu’un Jack pour comprendre les «cabotinneries» de son maître! Il faut me comprendre… je souffre de «Jackfolie»… ne vous l’avais-je pas dit ?

 

Manon Bélanger, scc

 


Sommaire